Cancel

Students First • L’élève avant tout Since 1909

Faculty Profile: Tommy Bérubé

Enseignant de français au Junior School

Tommy Bérubé est d’avis que s’il s’intéresse à ce qu’il dit et à ce qu’il enseigne, ses élèves seront également intéressés. Il essaie donc de partager son amour pour la langue et d’enseigner d’une façon stimulante pour les enfants. En sortant des sentiers battus, il organise par exemple, des jeux variés pour appliquer les concepts de la grammaire française. Il va également susciter leur intérêt en discutant avec eux – toujours en français – de ses passions pour le sport, notamment celle pour le tennis et le badminton.

Fait peut-être surprenant, Monsieur Bérubé n’a pas toujours été intéressé par les cours de français. Heureusement pour lui, un jour, un de ses enseignants a reconnu son talent en écriture. « Il a dit que j’étais un bon écrivain, mais que je faisais trop d’erreurs d’orthographe et qu’il perdait l’intérêt vis-à-vis de ma rédaction pour cette raison », raconte-t-il. « Une fois que j’ai pris le temps de bien réviser mes travaux, je suis devenu un élève très fort en français. En fait, je comprends maintenant que je n’étais pas bon parce que je pensais que je ne l’étais pas. Ainsi, grâce à cet enseignant, j’ai changé d’avis. Je lui en suis grandement reconnaissant, car je transpose cette leçon à plusieurs sphères de ma vie », témoigne-t-il.

« Croire en soi et s’accepter tel que nous sommes », c’est le message qu’il veut partager à ses élèves. « Souvent, les gens se considèrent comme faibles dans quelque chose en particulier et au lieu de travailler, ils abandonnent croyant qu’ils le resteront toujours. S’ils rencontrent des défis ou des problèmes, ils doivent trouver des solutions en travaillant avec leurs propres forces et faiblesses. Il y a toujours un moyen. Une fois qu’on accepte ce fait, on peut avancer », communique Monsieur Bérubé.

Monsieur Bérubé tente d’agir comme un modèle pour ses élèves afin de diffuser ce message. Il espère les influencer en étant une personne positive et en essayant de toujours faire de son mieux. « Oui, je pense que je suis un bon exemple pour eux. Je reconnais que je suis une bonne personne, avec ses qualités et ses défauts, mais surtout, j’essaie de m’améliorer », dit-il.

En admettant qu’il ait un cœur d’enfant, il est ravi de ce qu’il apprend de ses élèves en regardant le monde à travers leurs yeux. « Il y a une innocence, une pureté. Quand je surveille à la récréation, je me demande parfois, en regardant les enfants s’amuser dans la neige, quand et pourquoi j’ai arrêté d’attraper des flocons de neige avec ma langue », souligne-t-il en riant.

Monsieur Bérubé est content d’avoir eu des expériences dans d’autres écoles. Ce sont ces expériences qui ont servi à lui démontrer comment il a de la chance à LCC. Il dit qu’il n’a jamais vu ce type de soutien et de camaraderie parmi les enseignants et le personnel. Avant d’arriver ici, il a quitté un emploi sans en avoir un autre qui l’attendait. « Parfois, il faut avoir le courage de prendre des décisions et de faire des changements difficiles. Et en effet, c’est en le faisant qu’on devient des modèles pour les autres. »